Histoire succincte du site de Cherchel

Caesarea Mauretaniae, actuelle Cherchell, est située 96 km à l’est d’Alger. Ses origines remontent au comptoir de Iol que les Phéniciens installèrent au Ve s., sur un îlot. Au second siècle av. J.-C., le roi numide massyle Micipsa en fit l’une des ses capitales de son royaume. La ville numide occupa environ 8 ha sur le plateau littoral.

En 25 av. J.-C. Auguste restaura le royaume de Maurétanie et le confia au fils du roi Juba, l’allié de Pompée qui avait été élevé à Rome. Iol sa capitale reçut le nom de Caesarea en hommage à l’Empereur Auguste. Juba II et son épouse, Cléopâtre Séléné, la fille de la reine Cléopâtre et de Marc Antoine, la dota de grands monuments parmi lesquels se distinguent un cirque, un théâtre et un amphithéâtre. Un phare dont le plan évoque celui d’Alexandrie fut élevé sur l’îlot qui avait accueilli les Phéniciens. Un aqueduc assurait une eau abondante. Son rempart protégeait une ville d’une superficie de 370 ha, dont moins de la moitié fut occupée par des constructions continues. C’était la plus grande ville d’Afrique.
Ptolémée qui succéda en 23 à Juba fut exécuté en 40 sur l’ordre de Caligula, son cousin et Caesarea devint la capitale de la province procuratorienne de Maurétanie césarienne et la place centrale du dispositif militaire romain. Claude lui accorda le statut de colonie romaine. La construction de grands monuments se poursuivit sous l’administration impériale. De grands thermes furent bâtis. L’amphithéâtre fut agrandi. L’orchestra du théâtre fut aménagé pour accueillir des venationes. Le tracé de l’aqueduc fut remanié. Centre d’une région qui constitua un pôle de romanisation, la ville d’où l’empereur Macrin était originaire atteint son apogée à l’époque sévérienne. Les luxueuses villas de ses notables jalonnaient le littoral. Oléiculture et viticulture assuraient la prospérité de domaines ruraux qui s’étendaient largement dans l’arrière-pays montagneux.
De somptueux pavements montrent que la ville se releva de son pillage par Firmus lors de la révolte de 371/372. Devenue un foyer du christianisme africain, Caesarea joua un rôle important dans la querelle donatiste. La ville reste importante à la fin de l’Antiquité. Prise en 534 par les troupes de Justinien, elle fut la capitale de la Maurétanie seconde à l’époque byzantine.